• Image and video hosting by TinyPicImage and video hosting by TinyPicRésumé :

    Une falaise au bout du chemin des douaniers, quelque part dans le Pas-de-Calais. Le printemps, impatient, se donne parfois des airs d'été. Un homme attend une femme, sa voiture à l'arrêt. Quand, enfin, elle arrive, c'est pour lui annoncer que leur relation, c'est fini. Fi-ni ! Que la dernière fois, elle n'aurait pas dû. Que les enfants... Que son mari... Que... Le final classique d'une histoire d'adultère, quoi ! Elle repart. Il reste là. Sur cette falaise. « La falaise aux baisers volés », comme il l'appelle. Lui, c'est Martin. La bonne trentaine. Il travaille dans une compagnie maritime. Elle, c'est Virginie. Pas loin des quarante. Elle est vétérinaire. Ils sont frère et sœur. Et ils s'aiment. Ils s'aiment d'un amour fou, passionné, ravageur. Interdit. Leur relation porte un nom, un nom tabou : inceste. Tout a commencé alors que Virginie avait 18 ans et Martin 16. Un jeu d'adolescents curieux. Puis chacun d'eux a cherché à fuir cet amour interdit. Elle dans un mariage confortable. Lui en acceptant, des années durant, un poste à Abu Dhabi. Mais, dès son retour voici quatre ans, leur relation a repris. Plus forte, plus passionnelle encore. Aujourd'hui, elle veut arrêter. Elle parle de leur relation comme d'une drogue qui les détruit peu à peu. Elle a raison, bien sûr. Mais les corps ! Mais les corps !...

    Image and video hosting by TinyPicMon avis :

    L'indivision parle du sujet sur l'inceste. Le frère et la sœur ont hérité d'une maison à Étretat. Martin est célibataire, il ne veut pas vendre leur bien en commun. Virginie veut vendre, trop de souvenirs néfastes sont présents. Elle veut mettre un terme à cette relation incestueuse qu'ils entretiennent depuis leur adolescence. Malgré l'attirance physique qu'ils ont tous les deux, les complications s'accentuent, une situation de plus en plus dure à vivre. Je en trouve pas que ce soit de l'amour qu'ils ressentent, mais plus une attirance physique.Et dire que le mari de Virginie l'a compris petit à petit qu'il avait un rival : son beau-frère. Les dessins et les textes ne sont pas vulgaire, mais la compréhension est bien miss en scène. Genre la maison d'enfance avec tous les souvenirs de leurs premier ébats amoureux, et le mari de Virginie qui est cocu. Quand je vois la couverture de la bande dessinée on dirait un couple avec des sentiments qui sont éperdument amoureux.

    Image and video hosting by TinyPicMon ressenti :

    J'ai bien aimé même si c'est un sujet difficile à aborder.

    Image and video hosting by TinyPic

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Image and video hosting by TinyPic

    Aimant l'écriture, avec Karine, nous avons eu l’idée de faire un défi écriture une fois par mois. Un mois nous proposerons un sujet, ou 10 mots sur un thème précis et en incorporant les mots pour en faire un texte. Le mois d'après on choisi une image et on s'inspire de l'image pour écrire une belle histoire.

    Le thème  est l'automne.

    On a tout l'automne pour écrire notre atelier.


    Les dix mots à utiliser sont :


    Feuilles, arbres, rouge, brun, jaune, couleur, nature, automne, frais, saison

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Image and video hosting by TinyPicImage and video hosting by TinyPicRésumé :

    Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où  ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants << particuliers >>. Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des << Monstres >>.

    Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s'ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela paraîsse...

    Image and video hosting by TinyPicMon avis :

    J'ai emprunté ce roman pour le titre et avec sa couverture et les photos à l'intérieur. Le tout qui fait un peu désuet en noir et blanc, mais c'est ce qui fait tout le charme du livre. De la réalité et du fantastique.
    Déjà je voulais savoir pourquoi ces enfants étaient si particuliers. Du surnaturel ? Au fil des pages on voit des photos, et c'est bien expliqué à chaque fois. L'auteur mélange réalité et fantastique. La réalité : la deuxième guerre mondiale et le nazisme. Le côté fantastique, c'est les enfants particuliers et la boucle temporelle, qui sert à les protéger de leurs don à l’abri des monstres qui les persécutent et veulent les tuer. Il y a beaucoup d'humour mais l’ambiance n'en est pas moins sombre, glauque, humide car il pleut tout le temps. J'ai eu du mal au démarrage du livre et une fois embarqué dans l'aventure avec Jacob le protagoniste de l'histoire  le livre se lit d'une traite.  Je lirai le tome 2 et 3 sans hésitation et je regarderai le film. Et la qualité du papier, elle est trop belle !

    Image and video hosting by TinyPicMon ressenti :

    J'ai dévoré !

    Image and video hosting by TinyPic

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Image and video hosting by TinyPic

    Hello,

    : Étant passionnée de scrapbooking, avec Karine, nous avons eu l’idée de faire  un défi scrap par mois. Pour le mois d’octobre nous feront une carte scrap sur le thème de l’automne.

    Google Bookmarks Pin It

    2 commentaires
  • Image and video hosting by TinyPic

    Je remercie les éditions Pocket jeunesse

    pour m'avoir permis de gagner : Rebelle du désert, tome 1 de Alwyn Hamilton.

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires